Mérida et ses alentours

Mérida

Après avoir profité des couleurs de la ville de Izamal, nous partons pour Mérida à 70km. La ville de Mérida doit son nom aux conquistadors qui ont trouvé que la ville appelée T’hó ressemblait aux vestiges romains de Mérida en Extrémadure. Mérida est à un carrefour intéressant pour effectuer de nombreuses visites (Uxmal, Chichén Itzá ou encore las coloradas). Pour notre part la ville de Mérida nous a permis de faire une belle halte avant de nous rendre vers le site archéologique de Uxmal.

La ville de Mérida comporte beaucoup de musée dont deux que nous souhaitions visiter : le museo de Arte popular de Yucatán et Gran museo del Mundo maya mais comme pour les autres villes, ceux-ci étaient fermés en raison de la pandémie. Nous nous sommes donc rabattus sur le Zocalo où nous avons mangé une marquezita et sur le Mercado Principal y Taller de Arte Maya – Hunab Ku. Nous nous avons passé un long moment au mercado où une des personnes du marché a pris le temps de nous expliquer les diverses fabrications (des hamacs, des sombrero jipijapa, de tapis etc) ainsi que nous communiquer notre horoscope maya selon nos dates de naissance. Ce fut un agréable moment de partage sans jamais avoir une impression de vouloir vendre derrière mais plutôt une volonté de transmettre. N’hésitez pas à vous y rendre !
Nous nous sommes rendus au Paseo de Montejo connu comme les Champs-Elysées de Mérida avec de somptueuses demeures de l’époque construites par des riches marchands.

Avant notre départ de Mérida le lendemain, nous avons enfin pu visiter la cathédrale dont les horaires étaient variables à cette époque. Ensuite nous nous sommes rendus au Mercado municipal Lucas de Galvez qui est le plus grand marché du Yucatán. J’avoue que par rapport au marché Los Pozos en Bolivie (article sur Santa Cruz), il me semble petit.


Cenotes

Sur la route vers le site archéologique d’Uxmal, nous avons fait un arrêt à deux cenotes l’un à côté de l’autre : cenote X’batun et cenote Dzonbakal. L’entrée se paye bien en amont d’arriver aux cenotes (100$mx par personne pour les deux cenotes. Après avoir payé vous emprunter une route commune jusqu’à ce que vous puissiez vous rendre à droite ou gauche. Nous avons commencé par le cenote de gauche : Dzonbakal.

Il est demandé de prendre une douche avant de se rendre au cenote et il nous est indiqué que nous ne pouvons rester que 30 minutes en cette période de Covid.

Ensuite nous avons été au cenote X’batun, un peu moins impressionnant à mon goût mais différent des autres avec ses nénuphars

Pour arriver au cenote, il faut utiliser un escalier en bois qui trentaine de marche qui mène à un ponton qui est légèrement submergé par l’eau présent dans le cenote. Je pense que cela dépend de la période à laquelle vous vous y rendez. L’eau est magnifique, tellement cristalline, que cela en devient irréel. La température est tellement rafraîchissant, on y resterait bien plus de 30 minutes. Par contre il faut faire attention, le cenote est plutôt profond. Il y a aussi des petites poissons dans le cenote qui vous font une petite pédicure si vous restez immobile, ce n’est pas désagréable !


Uxmal

Nous empruntons la ruta puuc pour nous rendre à Uxmal. En maya yucatèque « puuc » signifie un ensemble de collines basses émergeant tout juste des broussailles et de la forêt sèche. C’est au long de cette route que de nombreux centres de population ont émergé comme Uxmal.
Uxmal a joué un rôle comparable à celui de Chichén Itza mais plus tardivement (entre le VIIe et Xe siècle). La cité aurait connu trois reconstruction d’où son nom Uxmal jusqu’à sa déclinaison vers le XIIIe siècle pour des raisons inconnues. La cité fut particulièrement active sur le plan commercial avec les autres cités de la région sud.

L’entrée du site est de 461$mx et il n’est plus possible de payer par carte bleue. La durée de la visite est raccourcie, de nombreuses parties ne sont pas visitables et il faut suivre un itinéraire.


Les restaurants

Cafeteria Impala : agréable pour se poser avec cette chaleur. Se situe au départ du paseo de Montejo

Chaya Maya : Adresse indiquée dans le routard comme très touristique mais en cette période il semblait davantage il y avoir de locaux de touristes. Ce restaurant est reconnu comme une vitrine culinaire yucatèque avec des plats goûteux, une décoration régionale et des tortillas préparées à la demande.

L’hôtel

Hotel Caribe Merida Yucatan : Emplacement idéal pour visiter la ville. La chambre est spacieuse avec plusieurs équipements (fer et table à repasser, cafetière incluant une dose de café moulu, TV). L’hôtel dispose d’un parking à quelques pas de l’hôtel ainsi qu’une piscine. Nous n’avons pas pris le petit déjeuner à l’hôtel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s