Chichén Itzá et Izamal

Chichén Itzá

Départ de la ville de Valladolid pour visiter une des sept merveilles du monde moderne : Chichén Itzá.

Chichén Itzá fut un des plus grands centres mayas de la péninsule du Yucatán. Tout au long de son histoire, qui s’étend sur presque mille ans, la ville fut embellie grâce à la contribution de différents peuples. La ville aurait été fondée à cet endroit en raison de la présence de 3 cenotes (source d’eau qui pour les mayas sont des axes cosmiques reliant l’inframonde au monde des vivants).

L’entrée est de 453$mx + 70$mx par personne avec la possibilité de payer par carte. Il faut noter que l’entrée est gratuite pour les personnes en incapacité y compris étranger.

Le site est magnifique avec cette pyramide majestueuse mais l’expérience est clairement gâchée par les vendeurs de souvenirs qui vous interpellent constamment lorsque vous déambuler sur le site (je souligne que TOUTES les allées sont remplies de vendeurs…).

Izamal

A 60km de Chichén Itzá se situe la ville d’Izamal, sur la route de Mérida. La ville est connue pour ses couleurs, on la surnomme la ville jaune et bénéficie du label « pueblo magicos ». Il y règne une atmosphère tranquille constituant une jolie étape vers Mérida.

Plusieurs explications existent pour justifier la couleur jaune de la ville. L’une des plus connues serait que la ville aurait été peinte en hommage à Jean-Paul II lors de sa visite en 1993. D’autres expliquent que la peinture des murs ferait fuir les moustiques avec la réflexion de la lumière ou encore que le jaune fait référence au maïs sacré pour les mayas.

Le couvent de Saint Antoine de Padoue

Le couvent a été construit par les Franciscains entre 1553 et 1562 sur la terrasse d’une pyramide maya. Grâce à la superficie de son atrium (7 806m²) et ses 75 arches, il s’agit du 2ème plus grand couvent au monde après le Vatican.

Malheureusement, comme pour beaucoup de nos visites, nous n’avons pas pu visiter l’intérieur. Lorsque l’on ressort sur la calle 31 on tombe sur le parque Itzamna avec une armée de calèches multicolores qui attendent quelques touristes présents dans la ville. A cette endroit se trouve également les lettres de Izamal.

Les pyramides

De nombreuses pyramides se trouvent au sein de la ville et sont gratuites !…. Mais fermées en cette période de pandémie.

En cas d’ouverture, n’hésitez pas à les visiter :

  • Pyramide d’Iztamatul
  • Kabul
  • El conejo
  • Habuk
  • Chaltun-Ha

Hôtel

Nous avons séjourné à l’hôtel Rinconada del Convento. Les chambres sont spacieuses et l’hôtel possède un magnifique jardin donnant une superbe vue sur le couvent. La piscine est agréable pour se rafraîchir par la chaleur. L’hôtel ne dispose pas de parking mais il est possible de se garer dans la rue gratuitement.

Restaurant

Nous avons diner au restaurant Los Arcos qui se situe au niveau du Parque Itzamna. Le restaurant propose des plats régionaux mais aussi des spécialités. J’ai testé un panuchos de asado : tortilla de maïs recouvert de poulet mariné avec des oignons et des tranches d’avocat : un régal.

Un commentaire sur “Chichén Itzá et Izamal

  1. Chichen Itza magnifique ville Maya mais dont la visite est rendue pénible par les vendeurs ambulants qui vous interpellent et deviennent insistants même après avoir signifié notre refus.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s