Valladolid

Départ de Playa del Carmen a bord de notre Polo (article transport). Valladolid se trouve à environ 1h45 de route de Playa via l’autoroute. Le péage est vraiment très cher : 280$mx. Sur la route très peu de voitures, une limitation à 120km/h avec des voitures roulant bien plus vite. Il n’y a aucun radar sur la route alors les automobilistes sont peu enclin à respecter.


La découverte de Valladolid

La ville de Valladolid montre un tout autre visage du Mexique que la côte donnant sur les Caraïbes. En période de Covid, la ville était paisible, seulement quelques touristes rendant la ville encore plus belle.

Fondée en 1543 par Francisco de Montejo, Valladolid est l’une des plus anciennes villes du Yucatan. L’histoire de la ville est marquée par de nombreuses luttes et révolutions. En effet, la construction de la ville sur la cité maya Saki’ révolta les Mayas, toutefois l’insurrection fut réprimée par les troupes espagnoles présentes sur le Yucatan. Les bâtiments de Valladolid ont été construit à l’aide des pierres récupérés sur les bâtiments mayas notamment le Convento de San Bernardino. Ces tensions continuèrent jusqu’à la guerre des castes vers 1847, où les latinos se révoltèrent. Par la suite, la ville est quelque peu laissée à l’abandon jusque dans les années 1910 où commencèrent les premières étincelles de la révolution mexicaine.

Elle fait partie des 111 villes à bénéficier du label « pueblo magicos ».

Nous n’avons visité la ville que très rapidement puisque la plupart des bâtiments sont fermés en raison de la pandémie. L’église de San Servacio est ouverte mais nous tombions en pleine messe lorsque nous avons voulu la visiter. La ville de Valladolid possède de multiples lieux de culture qu’il est possible de voir pour comprendre la riche histoire de celle-ci, n’hésitez pas à vous renseigner à l’office de tourisme.
A savoir que tous les soirs à 21h (en espagnol) et 21h20 (en anglais) un spectacle son et lumières retraçant l’histoire du Yucatàn et de la ville est proposé sur la façade du Convento de San Bernardino y compris pendant cette période.


Ek’ Balam

Le site archéologique de Ek’ Balam (qui signifie Jaguar noir) se situe à 30 km de la ville de Valladolid. Le site dispose d’un parking où des enfants proposent de surveiller votre véhicule contre un pourboire (faites-le, même s’ils ne surveillent pas réellement, ça leur fera toujours plaisir). L’entrée coûte 70$mx auxquels s’ajoutent 381$mx de taxe de l’Etat soit un total de 451$mx. Il est possible de payer en carte bleue mais uniquement les taxes de l’Etat, les 70 doivent être réglés en espèce.

Le site a été découvert récemment et des fouilles sont toujours en cours. Malheureusement, il y a très peu de panneaux explicatifs mais le guide du Routard nous a permis de prendre un peu l’organisation du site et la vie de celui-ci. Je vous conseille de prendre un guide si vous souhaitez obtenir des explications détaillées.

Le site dispose un peu plus loin de deux cenotes que nous avions envisagés de faire. Le guide du Routard indiqué un prix de 80$mx par personne auquel peuvent s’ajouter des extras. Lors de l’achat du billet, nous demandons à effectuer uniquement le cenote sans les activités, le prix annoncé est de 170$mx soit plus du double. Nous avons préféré passer notre chemin et effectuer d’autres cenotes.


Les Cenotes

Le cenote Suytun

En bordure de Valladolid, nous faisons un arrêt au cenote de Suytun. L’entrée est de 150$mx par personne pour 1 heure. Il faut noter que le gilet de sauvetage est obligatoire, ça gâche un l’expérience mais il faut faire avec. L’accès au cenote s’effectue par un escalier aux marches irrégulières pour arriver dans la grotte où se trouve le cenote. L’eau est cristalline et fraîche mais avec les températures se baigner est particulièrement agréable. Selon les périodes de l’année, le cenote a un niveau plus ou moins élevé.

Le cenote San Lorenzo Oxman

Le cenote se situe dans une hacienda à l’extérieur de la ville. L’entrée peut être de 250$mx avec 200$mx déductible au restaurant ou de 100$mx. L’entrée donne accès au cenote, aux hamacs, à la piscine, aux douches et aux sanitaires. Nous avons pris une entrée avec le restaurant qui offre une qualité moyenne quant à la nourriture et un service désagréable.

Le cenote Zaci

Caverne partiellement effondrée d’environ 45 mètres de diamètre, et du plafond du cénote ou de la voûte pendent quelques stalactites qui se forment au fil du temps par les résidus minéraux transportés par l’eau. La profondeur varie, de 25 et 30 mètres dans ses parties inférieures à plus de 100 mètres dans les plus profondes. Concernant la hauteur de la voûte, par rapport au miroir d’eau, elle est calculée à 29 mètres, et elle est variable entre la saison des pluies et l’été. Dans le passé, il servait à fournir le liquide vital à toute la population, et maintenant il fonctionne comme un restaurant et une piscine naturelle.

L’entrée du cenote est de 30$mx

La profondeur du cenote permet de sauter en toute sécurité. Selon votre envie de sensation forte vous pouvez doser la hauteur


Les restaurants

Restaurante El Jardin de los Frailes : restaurant dans un petit jardin. La carte est simple et la majorité des plats sont proposés cuit au feu de bois. Vous pouvez vous servir en sauce au niveau du comptoir : du mois fort au plus fort.

La Palapita de los Tamales : excellent ! Vous pouvez manger des « tamal », papillote amérindienne préhispanique. Il est généralement cuit à la vapeur, enveloppé dans des spathes de maïs. Prix imbattable : 50$mx la tamal. Le personnel est agréable et vous explique le plat en vous conseillant.

Le marché situé au Parque Principal Francisco Cantón Rosado propose de nombreux cafés et petits restaurants offrant des petits-déjeuners en mode self-service. Le service est rapide et ce n’est pas très onéreux.

Les hôtels

Nous avons logé à l’Hotel Fundadores qui se situe dans une ancienne hacienda. L’hôtel dispose d’un parking gratuit et d’une petite piscine. L’hôtel est calme et très agréable avec des chambres spacieuses, des articles de toilettes et la climatisation. Il ne manque qu’un réfrigérateur particulièrement appréciable avec les chaleurs pour avoir une eau fraîche.
Nous avons hésité avec deux autres hôtels : Hôtel Mensel del Marques et Hôtel Colonial Zaci by GuruHotel mais nous avons préféré le charme de l’hôtel Fundadores lors de notre réservation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s